// vous lisez...

ponctualités

:: sujets du bac blanc – 2013 ::

N.B. : mis à part le premier sujet proposé en série L, tous les autres étaient très classiques et furent proposés au Bac, lors de sessions antérieures.

 

Sujets de dissertations :

 

Sommes-nous condamnés à faire le mal ?

A quelles conditions une activité est-elle un travail ?

Suffit-il d’être certain pour avoir raison ?

Peut-on transformer le réel sans le connaître ?

 

Texte :

Expliquer le texte suivant :

Il serait insensé de donner l’assaut, tête baissée, au monde technique : et ce serait faire preuve de vue courte que de vouloir condamner ce monde comme étant l’œuvre du diable.

Nous dépendons des objets que la technique nous fournit et qui, pour ainsi dire, nous mettent en demeure de les perfectionner sans cesse. Toutefois, notre attachement aux choses techniques est maintenant si fort que nous sommes, à notre insu, devenus leurs esclaves.

Mais nous pouvons nous y prendre autrement. Nous pouvons utiliser les choses techniques, nous en servir normalement, mais en même temps nous en libérer, de sorte qu’à tout moment nous conservions nos distances à leur égard. Nous pouvons faire usage des objets techniques comme il faut qu’on en use. Mais nous pouvons en même temps les laisser à eux-mêmes comme ne nous atteignant pas dans ce que nous avons de plus intime et de plus propre. Nous pouvons dire “oui” à l’emploi inévitable des objets techniques et nous pouvons en même temps lui dire “non”, en ce sens que nous les empêchions de nous accaparer et ainsi de fausser, brouiller et finalement vider notre être.

Mais si nous disons ainsi à la fois « oui » et « non » aux objets techniques, notre rapport au monde technique ne devient-il pas ambigu et incertain ? Tout au contraire : notre rapport au monde technique devient merveilleusement simple et paisible. Nous admettons les objets techniques dans notre monde quotidien et en même temps nous les laissons dehors, c’est-à-dire que nous les laissons reposer sur eux-mêmes comme des choses qui n’ont rien d’absolu, mais qui dépendent de plus haut qu’elles.

HEIDEGGER, Questions IV

La connaissance de l’auteur n’est pas requise. Il faut et il suffit que l’explication rende compte, par la compréhension précise du texte, du problème dont il est question.

Bookmark and Share

Discussion

Aucun commentaire pour “:: sujets du bac blanc – 2013 ::”

Poster un commentaire


8 + = 12

Catégories

  • Pas de catégorie

Articles récents